C'est avec une immense tristesse et une grande affliction que nous avons appris la mort du cheikh de la zawiyya Al-Ouazania, Haj Mohamed Ben Moulay Taib Haidara. Le monde musulman a perdu une étoile de sagesse, de paix et de tolérance.


Bouleversée par cet événement tragique, la Tariqa Al-Qadiriyya Al-Boutchichiyya prend part à cette douleur. Au nom de son cheikh Sidi Hamza Al-Qadiri Boutchich et de tous ses disciples, la Tariqa Al-Qadiriyya Al-Boutchichiyya adresse ses plus sincères condoléances à la famille du défunt et aux adeptes de la zawiyya Al-Ouazzania.



Fondée sur la doctrine Malikite et le soufisme de Jounayd, la zawiyya d’Ouazzane est apparue au Maroc au XVII ème siècle, puis elle s’est étendue dans tous le Maghreb et même dans d’autres pays musulmans. Cette école religieuse a joué un rôle capital dans l’histoire moderne et contemporaine du Maroc. A titre d’exemple, la zawiyya d’Ouezzane, parmi les autres confréries religieuses, a joué un rôle important dans la lutte d’influence turco-chérifienne et pendant le mouvement de résistance étatique de l’Emir Abd el-kader contre la France.

Grâce à la sagesse des cheikhs de la zawiyya d’Ouazzane, trois communautés ont pu cohabiter dans la ville d’Ouazzane (pendant trois siècles) en toute harmonie. Ainsi la zawiyya fut nommée DAR DMANA (maison de Garanti). Elle a eu ce nom aussi, du fait que -durant des siécles- les caravanes pour le commerce et le Hadj demandaient aux saints Shurfa de Ouazzane, leur bénediction et qu'il prient Dieu pour leur protection avant d'entammer leur voyage.  Ouazzane fut considérée comme ville sainte (tout comme Touba ou Kairouan).


Nous implorons le Très Haut d'accueillir le défunt en son vaste paradis et le couvrir de Sa mansuétude, à l'instar des vertueux.


Inna Lillah wa Inna Ilayhi Raji3oun.