alt

Toute louange est à Dieu, Seigneur des mondes, comme il convient à la majesté de Sa  Face, de Sa Beauté et de sa Noblesse. Et louange comme Il aime qu’elle soit agréée. Une louange sans limite pour Celui qui est plein de générosité dont le bienfait à rappeler dépasse toute récompense . Celui dont les serviteurs sincères demandent  par  Son Nom et personne à part Lui de délier les langues pour l’invoquer et  de nous accorder le succès pour faire le bien et de nous compter au nombre des gens rassurés au Jour du tremblement et des secousses.

title

Dieu le très haut a dit : « Et tu es certes doué d’un caractère élevé » sourate 68, verset 4.

Ghaylane ibn Jarir rapporte que Anas  a dit : « on demanda au prophète (paix et salut sur lui), lequel des croyants est meilleur, il répondit : celui qui a le meilleur caractère ».

Le bon caractère est la meilleure vertu que peut avoir un être humain. Les meilleurs des hommes sont connus par leur noblesse de comportement.


Ce hadith sublime renferme des trésors de consolation cachés concernant l’amour détaché porté à ses frères et aux connaissants d’Allah. Il annonce la bonne nouvelle de les rejoindre avec un amour sincère.

 

Le musulman est le frère du musulman, ils se doivent tous, selon un hadith bien connu, d'être comme les membres d'un seul corps : si un membre souffre, tous les autres membres lui doivent solidarité et soutien.

Quelque soient leurs tendances, leurs doctrines, leurs origines, ou leurs cultures, les musulmans doivent veiller à l'union, l'entente entre eux et l'entraide. Le respect des opinions et des convictions des autres est la règle d'or en Islam. Les musulmans doivent ainsi travailler en commun et être solidaire dans un esprit d'amour et de fraternité, ceci pour le bien de la communauté et de l'humanité.

Favoriser l’entente entre les musulmans est une action des plus méritoires en islam, en ce sens même la parole mensongère est licite pour réconcilier deux personnes !

alt

La Hikam d’Ibn Ata Allah al Iskandari dit:

« Celui qui aime n’attend pas de l’autre une contrepartie , Celui qui aime se sacrifie pour son bien-aimé. »

La mahabba remplit le cœur d’attachement et d’attirance pour une personne ou pour quelque chose qui attire l’âme, que ce soit dans ce bas-monde comme l’argent, les femmes, le pouvoir, les plaisirs terrestres ou ceux de l’au-delà.

Il existe plusieurs sortes d’amour : un amour blâmable, c’est celui contre lequel Allah a mis en garde comme ceux cités dans le Coran : l’amour de la dunya, du pouvoir, de l’argent, des possessions. L’autre amour est celui qu’Allah a suscité sa recherche comme l’amour d’Allah, de son Prophète (saws), de sa famille et de ses compagnons.