alt

 

Garde-toi du désespoir si,

en dépit de tes intenses supplications,

Il tarde à t’exaucer.

Il a certes promis de t’exaucer,

mais en ce qu’Il a choisi pour toi,

non en ce que tu choisis pour toi-même,

Au temps voulu par Lui,

et non au temps que tu aurais voulu.

Commentaire d'Ibn 'Ajiba

Une intense supplication, c’est une supplication répétée afin d’obtenir quelque chose par ce biais. Supplier, c’est demander quelque chose avec toute la bienséance spirituelle du serviteur sur son tapis de prière, en Présence de son Seigneur.

La nature de celui qui demande est intrinsèquement liée à la nature de la chose demandée. Sache qu’un des Noms de Dieu est al-Qayyum, l’Immuable. Toute la création, du Trône céleste jusqu’à la terre, est l’œuvre de Dieu. Toute manifestation dans ce monde a une échéance et un temps limité. Toute forme est provisoire. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. (Coran 7 : 34) Lorsque ton cœur s’attache à un désir, que ce soit pour ce monde ou pour l’Autre, rappelle-toi cette parole de Dieu, hâte-toi vers la connaissance de Dieu et écarte-toi de la cupidité. La cupidité ne mène qu’à la lassitude et l’avilissement.

Le shaykh de notre shaykh, Moulay al-‘Arabi, a dit :

 Les gens définissent leurs besoins en fonction de leur cupidité et de leur attachement aux choses. Nous définissons nos besoins en fonction de notre capacité à les avoir en tout détachement intérieur, sans qu’ils nous distraient de Dieu, selon l’importance qu’on leur donne.

Si tu dois supplier Dieu pour quelque chose, que ce soit pour la servitude absolue, et non pas pour une part de ce monde. Déleste-toi d’une part dans ce monde, et ta part te sera rendue. Si ta supplication te submerge d’intensité, et que Dieu tarde à t’exaucer, ne mécroit pas en la promesse de Dieu lorsqu’Il dit : Appelez-moi, Je vous répondrai. (Coran 40 : 60) Garde-toi du désespoir quand à l’obtention de ce que tu as demandé. Dieu t’a donnée la garantie qu’Il te donnerait ce qu’Il désire des bienfaits de ce monde et de l’Autre. C’est par bienveillance qu’il ne t’accorde pas ce qui serait néfaste pour toi.

Le shaykh ash-Shadili a dit : O Dieu, nous sommes incapables d’éviter le mal en sachant ce que nous savons, alors comment éviter le mal en ne sachant pas ce que nous ne savons pas !

Un exégète du Coran a dit que le verset suivant : Ton Seigneur crée ce qu’il veut et Il choisit ; il ne leur a jamais appartenu de choisir[1] (Coran 28 : 68) signifie que c’est Dieu qui donne le choix et que c’est Lui qui te répond au moment opportun et au moment où c’est le plus bénéfique pour toi ; et Il te le donne au moment où Il le veut et pas au moment où tu le veux. Il se peut qu’il attende que tu atteignes le Demeure Généreux pour cela, le Demeure céleste, meilleur et plus durable. (Coran 87 : 17)

Dans un hadith, l’Envoyé de Dieu –sur lui la paix et le salut –a dit : Celui qui fait une supplication sera l’un des trois suivants : soit il sera exaucé diligemment, soit il sera exaucé après un délai imparti, soit il sera écarté d’un mal aussi fort.

Le shaykh Abu Muhammad ‘Abd al-‘Aziz al-Mahdawi a dit : Celui qui n’interrompt pas sa supplication avec plaisir en voyant que Dieu a choisi autre chose pour lui, est comparable à celui dont on dit : Donne-lui ce qu’il veut : je ne veux plus entendre sa voix. Ce n’est pas par sa volonté qu’il est exaucé –ou qu’il n’est pas exaucé –mais par la volonté de Dieu.Les actions n’ont de valeur que par leur intention.

A présent, tout est clair concernant la promesse tenue par Dieu et le fait d’agir selon la promesse à venir, mais sous la forme qu’Il veut et au temps voulu par Lui. Ainsi Il t’enjoint à la sincérité et à l’affirmation de son existence et Il t’interdit le doute et l'incertitude ; et cela, afin de parfaire l’ouverture de ton œil du cœur et les lumières délicieuses de ta conscience enfouie.



[1] Autre compréhension de cette partie du verset : Ton Seigneur crée ce qu’il veut et choisit [pour les hommes] ce qui leur convient le mieux.”