alt

Shaykh al-’arabî al-Darqâwî. Lettres sur la voie spirituelle 

 

 

 Cet ouvrage représente environ la moitié du texte complet des « Rasâ’il », et vient compléter deux autres ouvrages: l'un publié en 1978 sous le titre « Lettres d’un maître soufi », qui constituait la première traduction en langue française par Titus Burckhardt et publié aux éditions Archè Milano, de quelques lettres du Shaykh al-‘Arabî al-Darqawî; l'autre traduit de l’arabe et annoté par M. Chabry et publié aux éditions La Caravane.

 

alt

La patience : ses vertus et ses mérites

Allah – exalté soit-Il – dit : «  Nous vous éprouverons quelque peu par la faim, la peur, la perte de vos biens et de vos récoltes et dans vos personnes ; et annonce la bonne nouvelle à ceux qui sont constants. Ceux qui lorsqu’un drame s’abat sur eux disent : nous appartenons à Allah et c’est cers Lui que nous retournerons. Ceux-là, les bénédictions et la Miséricorde d’Allah se répandent sur eux et ils sont les biens guidés » (Al Baqara 155 à 157)

D’après Abou Horeira – qu’Allah l’agrée – le Prophète (bénédictions et salut sur lui) a dit : « Celui à qui Allah veut du bien, Il le met à l’épreuve. » (rapporté par Al Boukhari)

D’après Abou Horeira – qu’Allah l’agrée – le Prophète (bénédictions et salut sur lui) a dit aussi : « Les malheurs ne cesseront d’atteindre le croyant et la croyante dans leur personne, leurs enfants et leurs biens, jusqu’à ce qu’ils rencontrent Allah absous de tout péché. » (rapporté par Thirmidi)

et aussi «  Tout ce qui afflige le musulman qu’il s’agisse de fatigue, de maladie, de soucis, d’affliction, de préjudice et de peines , y compris, l’épine qui le blesse seront autant de raisons pour qu’Allah efface ses péchés. »

 

alt

 

Garde-toi du désespoir si,

en dépit de tes intenses supplications,

Il tarde à t’exaucer.

Il a certes promis de t’exaucer,

mais en ce qu’Il a choisi pour toi,

non en ce que tu choisis pour toi-même,

Au temps voulu par Lui,

et non au temps que tu aurais voulu.

 

alt
Qassidah  “ Là ilàha illà Allàh “
(de Shaykh Muhammad at-Tàdilì )
 

Le Soleil du Témoignage s'est levé, étincelant.
Il a illuminé l'Existence.
« Là ilàha illà Allah » 
a dissipé le nuage de la négation.

Pour le désir, pour le désir ardent,
au jour de la Rencontre, dans la Maison du Bonheur,
la meilleure provision que tu puisses emporter
c'est : « Là ilàha illà Allah ». 

J'ai vendu ma maison natale pour de l'argent.
Au prix de ma vie précieuse,
j'ai acheté la Maison Eternelle :
« Là ilàha illà Allah » '
 
II y a bien longtemps, je m'étais égaré
dans les déserts.
Ils remplaçaient ma famille au fond
de mon coeur pendant que des voix criaient :
» Là ilàha illà Allah ».