En effet Dieu - qu'Il soit glorifié et magnifié - a loué dans Son Livre ceux qui font preuve d'humilité devant Lui, qui se sentent brisés devant Sa Toute Puissance et qui s'abaissent humblement devant Lui. Dieu - qu'Il soit exalté - a dit : «Ils s'empressaient de faire le bien, et se montraient humbles devant Nous» (Coran, 21/90).

Il a dit également : «... ceux et celles qui craignent Dieu, ceux et celles qui pratiquent la charité... à tous et à toutes Dieu a réservé son pardon et une magnifique récompense» (Coran, 33/35). Il a qualifié aussi les croyants d’humbles serviteurs qui se recueillent devant Lui avec crainte et révérence en accomplissant leurs meilleurs actes d'adoration et en les observant avec régularité et fidélité : «Certes, heureux sont les croyants qui prient humblement.» (Coran, 23/1-2).

Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres. (24,63)

Ibn' Abbas – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «révérer le Prophète (tu' azziru), signifie l'honorer (tujillûh).» Pour sa part, al-Mubarrid – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «Le révérer signifie l'exalter outre mesure (tubâlighufi ta 'dhîmihi)»
Al- Akhfash – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «C'est lui prêter assistance. »
At- Tabarî – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: « C'est lui apporter de l'aide (tu'inuh). »
On rapporte que lorsque ce verset fut révélé, Abû Bakr – qu’Allah soit satisfait de lui - dit au Prophète – paix et bénédiction sur lui - : «Par Dieu! Ô Envoyé de Dieu, je ne te parlerai désormais qu'à voix basse.»
'Umar décida également de ne s'adresser au Prophète qu'en murmurant, au point que le Prophète faisait répéter à maintes reprises. Suite à quoi, Dieu fit descendre: «Ceux qui parlent à voix basse devant l'Envoyé de Dieu sont ceux dont le coeur a été éprouvé par Dieu en vue [d'y mettre] de la piété. Ils obtiendront le pardon [de leurs fautes] et une immense rétribution.» (Sourate Al Hujurate, 49 verset 4)

Tout acte qui conduit à la distraction est de même nature que celle-ci, car les excès de nourriture, de sommeil ou de paroles font partie des choses blâmables selon la Révélation, et particulièrement pour celui qui suit la voie spirituelle, dont les bases consistent justement à viser la modération en tout cela afin que l’intérieur s’illumine et s’orne des connaissances divines. En effet, si les caprices intérieurs se succèdent en permanence dans le cœur ou plus généralement tout ce qui le trouble, il s’endurcira inévitablement.

On entend beaucoup parler de liberté dans nos sociétés actuelles et particulièrement en occident. Qu'est-ce que vraiment la liberté et qui sont les vrais hommes libres?

En réalité, tout homme est l'esclave de son ego (nafs) sauf celui qui par le combat intérieur a su la dominer. Et comme l'a dit un maître de la voie :

« L'âme est une chose immense; elle est le cosmos entier, puisqu'elle en est sa copie. Tout ce qui est en lui se retrouve en elle, et tout ce qui est en elle, est également en lui. De ce fait, celui qui la domine, le domine certainement, de même que celui qui est dominé par elle, est certainement dominé par le cosmos entier.»