Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde de Dieu est proche des bienfaisants. (al A'raf; 56)

Allah a uni la crainte et l'espoir pour que le serviteur soit pénétré par les deux à la fois, car Allah a dit:

Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. (al Isra; 57)

Car ce qui nécessite la crainte est la reconaissance de la toute Puissance d'Allah et de la sévérité de Sa punition, tandis que ce qui nécessite l'espoir est la reconnaissance de la miséricorde d'Allah et la grandeur de Sa récompense.

 

 
La danse en elle même est divisée en trois catégories:

1. La danse interdite
2. La danse permise
3. La danse recommandée


1. La catégorie interdite est la danse du commun des gens, avec des femmes et des jeunes garçons présents. Cela peut amener à la corruption et à la perte de contrôle sur les bas instincts, sur notre moi satanique etc. Son but est de se montrer et d’exhiber un état qui n’est pas réel. C’est également interdit. C’est pour cela que certains ont dit que la danse en général est interdite. [2]

 

 

Dans une vie obscure ensevelis-toi : ce qui pousse avant d'être mis en terre ne parvient pas à maturité.
(Hikam de Ibn 'Ata Allah)




Le terme "S'ensevelir" signifie se dissimuler et se cacher.

"L'obscurité", c'est perdre la position que l'on a auprès des gens.

L'expression "Ce qui pousse" est une métaphore pour les sagesses, les dons et la connaissance que l'esclave obtient d'Allah.

Cette hikma veut dire le murid pour progresser dans la Voie doit rechercher la sincérité et que la sincérité ne peut être atteinte qu'en méprisant son âme et en rejetant l'envie qu'à l'âme d'attirer la bonne opinion sur elle.

La recherche du prestige et de la bonne opinion des gens est un poison mortel qui bloque le disciple en l'empêchant d'être sincère envers Dieu.

Ibn 'Ajiba écrit :
Murid, cache ton âme et enterre-là dans l'obscurité jusqu'à ce que cette situation lui devienne normale, jusqu'à ce qu'elle en soit heureuse et trouve cela plus doux que le miel, et jusqu'à ce que le fait de se montrer lui paraisse plus amer que le coloquinte.