Dans l'extase de l'amour divin...


Maryam était une contemporaine de Rabi’a al Adawiyya à qui elle survécut. Elle fut à son service et parmi ses disciples.

On rapporte qu’elle avait l’habitude de faire des prêches vibrants sur l’amour d’Allah, et que quand, à son tour, elle assistait à des discours sur la science de l’Amour, elle entrait dans un état d’extase mystique.

Et c’est d’ailleurs lors d’une telle séance, alors qu’elle écoutait un prêcheur parler de l’Amour d’Allah, qu’elle mourut d’extase, avant même la fin du discours.

On rapporte qu’elle restait toute la nuit en adoration, méditant le seul verset de la sourate ash Shurah : « Allah est Doux avec Ses serviteurs » (Allahu l Latif bi ibadihi) jusqu’au petit matin.


Cela engendre un comportement de bassesse. La personne cherche par tous les moyens à s’approprier les biens que son cœur convoite. Elle devient ainsi attachée aux créatures.

A l’opposé, quand le cœur se détache de ce bas monde et de ses richesses, et aspire à plus haut, cela constitue pour lui une source de liberté, de fierté et d’ouverture vers son créateur.

alt

Al Jurjani rapporte dans son « Kitab al Ta’rifat » (Livre des Définitions)que la générosité c’est : « dans l’aisance, de donner d’une manière désintéressée » et le généreux est donc celui qui « accorde un bienfait sans chercher de compensation. Cette générosité (karam) est le don fait opportunément de manière désintéressée. Quiconque accorde un bienfait dans un but intéressé ou pour ne pas encourir un blâme n’est pas généreux. »


Dans un autre verset, s’adressant au prophète (PBSL), Dieu dit : « Arrête-toi en compagnie de ceux qui invoquent Dieu matin et soir et qui cherchent son visage ». Ibn ‘Abbas, que Dieu les agrée tous deux, rapporte : « Quelqu’un demanda : « O Prophète ! Quelle est la meilleure personne à côté de laquelle on s’asseoit ». Il dit : « C’est celui dont la vue vous rappelle Dieu, dont les paroles ajoutent à votre science et dont les actes vous rappellent l’au-delà ».